Barry: cri d'un éléphant en colère


Don__t_Cry_by_hibbary.jpg
Dans votre vie vous vous êtes sûrement déjà rendus au zoo ou même encore au cirque. Comme tout un chacun vous étiez impressionnés d'avoir à portée de main la faune sauvage. Et c'est certainement avec force que vous applaudissiez aux prodiges de leurs dresseurs. Mais... car il y a toujours un mais...vous vous demandiez pourquoi dans la nature les animaux, spontanément, ne faisait jamais montre de leurs capacités.
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/éléphant, http://www.dauphinlibre.be/birma2.htm, http://www.dauphinlibre.be/eleph.htm#CAPTIVITE

Barry était un de ces éléphants de la balle qui exerçait en tant que "clown" de service au Paradise Circus. Martyre de nos dérèglements mentaux, il a payé au prix fort le fait de dire un jour assez à la bêtise, assez à la barbarie humaine. Barry a su berner son monde pour tromper la vigilance de ses gardiens (un éléphant ça trompe, comme tout le monde sait) en réussissant l'exploit de s'évader du Paradise Circus. Et ce ne fut pas sans une certaine jubilation qu'il me confia sur quel subtil stratagème reposait sa fuite.

"Vous autres les Hommes vous répétez souvent qu'un mensonge plus il est gros plus il est crédible. Je n'ai eu qu'à peser de tout mon poids d'éléphant en crédibilité et en ruse de renard. J'étais Barry l'éléphant rose, ami de la panthère rose. Nous avions rencart avec Kevin le flamand rose et son ami bo' kal le poisson rouge. Comme ici l'ambiance n'était pas très gaie je préférais aller voir chez les Grecs si je m'y trouvais brrreehahaaa (eclat de rires d'éléphant)! Incroyable non ?"

Je lui faisais remarquer que Babar l'éléphant ou même Dumbo auraient été des choix tout aussi pertinents mais mal m'en avait pris j'avais réveillé en lui involontairement de profonds traumatismes.

"Brrreeaaaoon... (non d'éléphant), j'ai le vertige... depuis... depuis... et de toute façon mes oreilles ne sont pas si grande, même si je suis un éléphant d'Afrique ! Babar ? encore moins ! Un éléphant saucissonné dans un costume c'est pas mon truc, les chaînes j'ai assez donné alors un éléphant cravaté pffff c'est franchement non !"

L'arrivée de Barry au Paradise circus fut un déracinement radical et brutal. Les photos de son enfance que j'ai pu retrouver: "voyage du petit éléphant" se passent de commentaires tout comme la suite de son existence qui est tout aussi affligeante.  Sa  vie durant, Barry fut marqué par la violence et les contraintes afin de lui inculquer la soumission à l'Homme. Ces techniques que l'on appelle le dressage doivent rendre l'animal suffisamment docile pour qu'il réalise les tours que l'on attend de lui.

"Brrreaaaaaaa... sérieux vous croyez pas qu'on a autre chose à foutre que de faire les guignols pour des péquins ! la vie d'un éléphant est de devoir quotidiennement chercher ses 150-200Kg de nourriture de qualité ! pas cette m... qu'on nous donne au cirque en trop faible quantité. Pour nous sustenter nous arpentons la savane entre 16 et 20h par jour pendant de longue distance. De mémoire de pachyderme jamais de ma vie je n'ai vu les miens se dresser sur la tête, pattes en l'air, jamais je n'ai vu de lions (que nous détestons) sauter dans des cercles en feu. Quand la savane brûle nous fuyons tous à pattes et les singes aussi ! Jamais je n'ai vu de singes faire du vélo ou du vtt ni même de l'auto à pédale ! Et ma peau, oui ma peau, je dois régulièrement la protéger  par des bains de boue ou de poussière ! En captivité: impossible ! Ma peau est sèche et raide comme la justice maintenant ! Connaissant notre nature comment peut on encore nous garder enfermés nous, les animaux sauvages ? Brrreaaaaa toujours chez vous ce besoin impérieux d'utilitarisme ! Cela ne date pas d'hier  malheureusement... malheureusement...vous êtes les pires prédateurs de toute l'espèce animale... c'en était trop pour moi".


En temps normal l'éléphant vit 70 ans, mais en captivité il ne dépasse pas plus de 40. Ding ! Dingue ? Dong ! "Barry bat le dingue, Barry bat le dong, Barry Dingdong. La maltraitance et la captivité ont développées chez lui de l'angoisse, de l'agressivité et un comportement asocial car trop longtemps soustrait de son environnement naturel.

"Moi de vous je me serais déjà posé des questions, franchement ! Combien de temps encore allez vous continuer à marcher sur la tête ? La faune, la flore ne seront bientôt plus à cause de vos comportements. Quand je repense à Noé venant nous sauver du déluge tssssss... mais aujourd'hui ? plus personne ! Le déluge de conneries humaines est si puissant que prochainement nous serons rayés de la carte avant même la fin du monde.

Brrreaaaaaaaa...quant à vous au radeaux de la méduse succèdera la rade de la loose ! Et ne croyez pas que les extras terrestres viendront vous repêcher, y'a longtemps qu'ils ont compris qu'il valait mieux lâcher l'affaire ! on peut pas dire que votre sens de l'hospitalité encourage aux relations chaleureuses et pacifiques Brrraaaaaaaaa...".


 


Barry l'éléphant fut abattu tel un chien, si tant est qu'il faille établir des hiérarchies entre les êtres dans ces instants. Barry n'avait pas la parole ni le droit de l'avoir. Son ras le bol il l'exprima avec les moyens qui étaient les siens. Eléphant sans défense, son unique prédateur doué lui de la parole eut de nouveau le dernier mot. Dans son agonie, Barry tenais encore à formuler ceci

l' éléphant mp3 par ToMtoU

Lecteur audio intégré

 
sâche que... animal on est mal... mais... est ce ainsi que les hommes meurent ? ... Le cirque sans animal c'est pas mal... plus... d'animosité... comme... au cirque du soleil..."

Ce fut sans tambour ni trompettes que Barry abandonna sa dépouille  devenue maintenant inutile.
Sans morgue aucune, sans peur et sans reproche, accompagné du lugubre orchestre de la faucheuse, le gracile animal s'envola  vers un ailleurs plus cléments le paradis des éléphants.

 

Pour partager ce billet Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.zzsmileyfamily.net/virtualw@ibblog/dotclear/index.php?trackback/36

Haut de page