La comédie humaine 2/2 : Le comble (de l'ironie)




 

Plus vrai que nature, fiction ou réalité ? ...Jadis le combustible à sa propre existence... Tant d'appétence pour la chaire humaine... Le code génétique de Moloch s'est modifié, le voilà maintenant mi homme mi bête.Moloch versus Minotaure... Mais les élèves dépassent le maître, le système fonctionne à la perfection, le combustible désormais se porte lui même volontaire en offrande à DEUS MACHINA. Crise, dépression, désarroi, confusion, égarement... sont les maux du monde moderne, le prix à payer pour qui veut obtenir sa carte de membre du club des winners... Oh voyez ! ...De ci et de là, individuellement, des poches de résistances se constituent, elles se fraient un chemin dans le dédale des constructions mentales de l'homme !
S'appuyant sur la seule force du souvenir de lois universelles qui régissent le monde du vivant ! Chez ces êtres le fil d'Ariane les conduit à retrouver la souveraineté de leur existence !

 

 

Des gens bien comme il faut...

Tic et tac... fait la pendule. Les heures s'égrènent, les années se succèdent, le temps file mais l'histoire demeure la même. Elle aurait même tendance à se répéter dirais je, comme des impressions de déjà vu... très tôt, toutes classes confondues, les conditionnements aux préceptes du monde moderne sont inculqués dans le but de devenir quelqu'un dans la vie. Il faut appartenir au club des winners afin de multiplier les panoplies des servitudes volontaires. Oui, ces attributs qui attestent de notre réussite sociale, notre appartenance à ce monde.

Mais pour atteindre cet objectif il faut parfois envisager l'exil temporaire voire définitif de son pays. Le succès peu être incomplet et l'on doit s'accommoder alors d'une réussite sociale plutôt relative. On se console en se disant qu'il y a bien pire comme situation.

Bref l'air de rien, le nez dans le guidon des conditionnements nous alimentons et nous nous soumettons consciemment (avec zèle pour certain(e)s) à un système inique en approuvant les dégâts collatéraux qu'il engendre. Après tout on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs ! Observons au travail, du cadre à l'ouvrier, cette fierté d'appartenir et de travailler pour le compte d'un grand groupe international ?
Que cette puissance s'acquière au détriment des intérêts des populations où le groupe s'implante est le cadet de leurs soucis. Ils sont si loin et après tout on leur donne du travail non ?

Que n'est t'on pas prêt à faire ou à subir rien que pour correspondre au modèle sociale. La société, nos proches comptent sur nous, ils investissent sur nous, ils fondent des espoirs, des rêves sur nous, ce n'est pas rien, ne soyons pas ingrats ils attendent beaucoup de nous. Nous portons la responsabilité de la vitalité et de la compétitivité d'un pays.
...Les médicaments, la drogue, l'alcool hein, sont entre autres de bons expédients pour calmer les crises de consciences et les doutes sur la légitimité d'un tel système social. Sauvons les apparences si nous faisons fausse route, il ne faut pas oublier qu'il y a bien plus terrible comme vie !

Les autres... ces réformés du système

Oui, il y a pire comme existence. Et dans le pire il y a toujours plus pire. Cette frange de la population est qualifiée de K'sos (pour cas sociaux). Comme dans l'armée, selon le niveau de gravité du handicape le K'sos est évalué sur une échelle allant de 1 à 5. On peut donc être réformé P1, P2, P3, P4, P5 du système sociale.
La vie de K'sos se définie toujours par des points de suspension, par de l'incertitude, par de l' aléas. Au plat principal c'est devoir choisir entre fromage ou dessert quand on peut encore avoir le choix. Selon le niveau de gravité du handicape, le K'sos inspire l'amusement ou la moquerie mais le plus souvent c'est le mépris et la méfiance.

Loin d'être un retour sur investissement pour la collectivité, le K'sos coûte plus qu'il ne rapporte, toutefois il est un bon client pour se faire valoir. Il faut voir le coeur que mettent ces soit disant feignasses instables, ces marginaux, ces inadaptés sociaux, ces débiles, dans leur tentative pour remonter dans le classement. Tout ça pour appartenir eux aussi au club des winners. Passe encore que par faiblesse intellectuelle ou par manque d'assiduité scolaire on ne puisse espérer s'élever socialement. Mais dans le cas contraire c'est une hérésie ou alors il y a certainement des raisons valables qui expliquent cela !

Il n'y a pas de place pour tout le monde. Une sélection naturelle s'opère alors. Les experts qui se sont penchés sur le problème avancent le fait de situations conjoncturelles, une inadéquation des études avec les besoins actuelles du marché de l'emploi.

Question: Pourquoi alors y a t'il toujours du travail pour des enseignants de formations inappropriées au marché de l'emploi ?

Il faut envisager de repartir de zéro pour être en phase avec les besoins du système... sauf que malgré les remises en phase il y a toujours déphasage. Impossible de se tenir debout, impossible de sortir du cercle vicieux de l'équation:

travail précaire x (chômage + allocations chômage)/(aides sociales + aides associatives).

Malgré tout, dans la pluralité des K'sos, ceux - ci n'ont pas à se plaindre. Ils ont un toit, il font leurs trois repas par jour. Par son adaptabilité et sa débrouillardise le K'sos arrive à survivre à défaut de pouvoir vivre. Si le K'sos est un tocard, le SDF lui n'est plus rien, définitivement réformé !
Ooh mais dans sa mansuétude hypocrite, la société a trouvé UNE solution pour recycler ses indésirables. Comment ? Par la révision de la loi de bioéthique 2004 sur le don d'organes. Pour contrer la pénurie du don d'organe on se laisse aller à penser à autoriser son commerce. Dans l' éventualité de cette perspective, heureusement que le don reste anonyme. Si certaines personnes savaient à qui elles devraient le prolongement de leur existence le remède serait plus insupportable que le mal !

Les éveillés...

Le chant des résistants
Lecteur audio intégré
(source: http://www.chongastyle.com/?s&paged=23)

La preuve par les actes


_________________________________________________________________________
Ref pour en savoir +

les autres:

http://www.elle.fr/elle/Societe/News/Espagne-des-chomeurs-vendent-leurs-organes-sur-le-net/(gid)/877620
http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/15/607038-Il-propose-son-rein-contre-un-emploi.html
http://www.lematin.ch/loisirs/culture/yasmina-khadra-marginaux-courage-aurai-jamais-232726
http://www.paperblog.fr/1621327/le-don-d-organe-dans-la-perspective-d-un-projet-de-societe-humaniste/
http://www.scienceshumaines.com/index.php?lg=fr&id_dossier_web=60&id_article=23122
http://www.melty.fr/un-sdf-poignarde-meurt-sur-le-trottoir-d-actu32672.html

Les éveillés

http://forums.france2.fr/france2/complement_enquete/derangent-marginaux-sujet_2479_2.htm

Pour partager ce billet Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.zzsmileyfamily.net/virtualw@ibblog/dotclear/index.php?trackback/38

Haut de page