Posons les bases !

 

 

Hé oui ! Comme le dit la chanson, les bases sont fon.da.men.tales. Sans elles impossible d' apréhender un problème ni même de construire quoi que soit. Souvenez vous au temps de votre enfance, en classe primaire ou bien au collège, pour jouer à un jeu collectif pendant la récréation...  Que disait t' on avant de commencer ? On fait les BASES !

Hé comment s'y prenait t'on ? En posant au sol manteaux et blousons, pierres ou cailloux. Hé hop voilà comment se créait une cage de but, un terrain de tennis ou de volley !

Les vidéos que je partage ci-dessous posent et rappelent ces fondamentaux. Elles nous font comprendre les problématiques de notre siècle, nous aident à nous forger une opinion personnelle, à prendre conscience de notre part de responsabilité. chacun à son niveau et selon ses moyens peut agir pour infléchir dans le bons sens les enjeux qui nous attendent. Les thématiques abordées parlent  de la fin de l' énergie, de l' exploitation des ressources agricoles, de l' alimentation dépréciée puis de l'idéologie des élites françaises.

 

 

 

 

 

JM Jancovici Rupture énergétique (~2h00) |  L' Homme et l' énergie (1h48)

Le postulat de la conférence pose le constat de la fin de l' énergie. Une certitude que nous devons anticiper afin de nous adapter à cette future situation. JM Jancovici remet les pendules à l' heure en passant en revue la définition de ce qu' est l' énergie. Nous l' ignorons ou le comprennons mal. L'analyse poussée pour définir son sens, observer ses applications, sa relation indissociable de l' économie, nous révèle que la science économique ne repose pas sur de juste indicateurs de mesure. La conférence se conclut sur le changement climatique et ses problèmes.

 

 

(autres vidéos : "S' adapter à la raréfaction de l' energie" conférence de 2018)

 

Philippe Bihouix sur la croissance verte (1h48)

Un entretien qui rejoint et complète les analyses des vidéos précédentes

 

 

 

 

 

Vie et mort des sols par Lydia & Claude Bourguignon (04 min 58)

Claude et Lydia Bourguignon sont deux ingénieurs agronomes spécialisés dans la microbiologie des sols. Leurs expertise dans ce domaine nous en apprend sur son fonctionnenement, son écosystème qui joue un rôle important dans la fertilisation des sols. Le couple nous explique toute l' aberration de l' agriculture moderne qui n' enseigne plus du tout ces connaissances de bases. Ce qui à pour effet d'impacter la qualité nutritive de la production agricole. Tout le travail du couple Bourguignon consiste à remedier à ces problèmes. Aider l' agriculteur à s' approprier ces savoir par les méthodes qui leurs sont conseillées.

 

 

(autres vidéos : entrevue 2016  | La mutinerie entretien)

 

 Périco Légasse : Malbouffe et Mondialisation (56min)

L' interview abonde le constat du couple Bourguignon. Nous assistons à la financiarisation de l' alimentation laquelle à terme est très préjudiciable pour la planète. Une mécanique qui appelle à la surenchère de la production et qui encourage la surconsommation par une politique des prix bas. L' objectif étant d' enrichire indéfiniment les acteurs les moins scrupuleux de la filière. Une repriorisation de nos mode de consommation s' impose. Nous devons comprendre et accepter tous autant que nous sommes bien manger cela a un coût. La contrepartie de payer un prix juste c' est garantir notre santé comme celle de  la planète. Mieux vaut consommer moins mais mieux. Et à ce sujet nos élites politique font preuvent de contradiction pour veiller à son application. Le monde de la grande distribution n' est pas épargné non plus. L' entretien se conclut en rappelant que le pouvoir reste toujours dans les mains du consommateur.

 

 

 

 

 

 

L'état idéologique des élites françaises - Pierre-Yves Rougeyron 

"Le poisson pourrit toujours pas la tête" ! Une analyse intéressante à écouter dans laquelle est passée en revue sur le plan historique l' évolutions de l' élite française (politique, économique, médiatique, militaire). Comment celle-ci progressivement en est arrivée à un stade de décrépitude. La critique est pertinente et prend garde de ne pas tomber dans la nostalgie d' un passé glorieux et fantasmé. Elle évite aussi de verser dans le complexe de supériorité qu' engendre la lucidité sur la situation actuelle, du fait de l' éducation, de la culture et de l' accés à la connaissance et l' information.

 

 

 

Aller plus loin

DOCUMENTATION ANNEXE:

Tout est prêt pour que tout empire : douze leçons pour éviter la catastrophe

- Pourquoi tout va s' effondrer

FIN DU MONDE !  La Terre sans Humains ? (Film Documentaire) RMC DÉCOUVERTE

25 faits sur la déchéance de Detroit que vous aurez du mal à croire

Detroit, ville Sauvage - Un film de Florent Tillon 1/4 

- Vers une famine planétaire

 Qu'est-ce que l'agriculture écologiquement intensive ? #1  |  Part2

Bernard Stiegler : Mutations sociales, politiques

Conclusion

... "Rien n' est vrai tout est permis"... Ainsi parlait Zarathoustra*... Tel est aussi le crédo de la secte des Assassins...

Seulement 5% des connaissances de l' univers découvert par l' Homme et pour autant nous sommes loin de tout en comprendre. Les 95 % restant échappent à notre entendement. A l' échelle de l' univers la terre est une chose insignifiante et la vie qui l' habite n' est guère davantage. 

Ah bien y réfléchir, toute l' histoire de l' humanité depuis son commencement jusqu' à nos jours s' est determinée sur 5% de connaissance contre 95% d' ignorance. Nos concepts, nos croyances, notre représentation du monde et de la vie sont fondées sur des certitudes incertaines et incomplètes.


7 milliards d' individus dirigés par seulemennt 1% d'autres individus... Au regard de l' immensité de l' univers, nos gesticulations et conflits entre membres de la même espèce sont ridicules. L' histoire de la planète le démontre, nos civilisations humaines peuvent en un rien de temps totalement ou partielement disparaître par le fait de catastrophes naturelles. Pour les plus récentes citons les ouragans Irma, Catherina... Comme si cela ne suffisait pas, nous nous ingénions à porter préjudice autant à notre propre environnement qu' à nous même. Guidés par l' égoïsme et la vision à courte vue.
Préferant pousser la folie jusque dans ses derniers retranchement quitte à entrainer le plus de monde avec sois histoire de  ne pas affronter seul les conséquences de cet orgueil. Plutôt que de changer de cap et de reconnaître les erreurs afin de faire différement nous faison le choix de la politique de l' autruche et de l' enferrement dans des croyances d' un autre âge.

Si ce que nous voulons c' est "fumer" la planète comme ceux qui la peuple, continuons ainsi, nous sommes sur le bon chemin. Nous ne serons après tout qu' une probalité dans l' univers qui aurait échouée. Une potentialité non aboutie de son histoire. Une simple statistique, rien de bien grave pour l' univers mais plutôt dommage pour nous.
 
Si seulement nous comprenions que l' éventuelle finitude de notre monde est conditionné autant par l' ignorance que nous avons des 95% d' information contenu dans l' univers que par la limitation qu' impose les lois physique et les ressources de notre planète. 
En sciant méthodiquement la branche sur laquelle nous sommes assis nous compromettons d' autant mieux la possibilité d' augmenter les capacités d' une vie prospère et durable pour l' ensemble de l' humanité.

Pour partager ce billet Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.zzsmileyfamily.net/virtualw@ibblog/dotclear/index.php?trackback/119

Haut de page