Le mur de l' alimentation

http://img.e-marketing.fr/Img/BREVE/2015/6/255915/Carrefour-Italie-faire-ses-courses-dans-metro-cliccaeritira-T.jpg

 

Vous détestez faire les courses ? Devoir faire la queue à la caisse, parcourir les rayons qui s' étalent à perte de vue... Ce calvaire est désormais terminé, oui d' un claquement doigt en vous aidant de votre téléphone mobile, faites vos courses à l' arrêt de bus, à la gare ou bien encore dans une station de métro !

 

Après le Tesco de Séoul (Corée du sud) puis Carrefour et Géant Casino, Le métro de Loreto (Milan) accueil à son tour son Carrefour virtuel.
Mur en trompe l' oeil sur lequel se retrouvent 1000 références. Munis de votre smartphone équipé de l' application adéquate, scannez le QR code du produit puis une heure plus tard retirez vos courses en magasin à une caisse dédiée. Comptez 2 heures suplémentaires pour une livraison à domicile.

Alors que penser de cette nouvelle manière de faire les courses ? L' autonomie du consommateur est renforcée car le libre service s' étend en dehors du magasin. Les geeks, les digitals natives s' y retrouveront, les enseignes devront s' adapter à ces nouveaux consommateurs nomades.

 
L' union de la technologie et de la livraison à domicile avec la suppression du passage en caisse font gagner du temps au client. Tout ceci conduit à envisager de repenser la vente vers plus de conseil car désormais le client fait ses choix en s' informant de lui même depuis internet.

Est ce le fait que les murs interactifs en France (Lyon et Paris) n' étaient que des expérimentations que  l' affichage des produits fait plutôt "flat design" ? En Corée du sud et en Italie les produits sont bien mieux mis en valeur. 

L' expérience utilisateur pourrait être davantage poussée. Le rayon virtuel est un compromis d' e-commerce et de rayon physique en 2D. Alors autant assumer jusqu au bout le meilleur des deux mondes en utilisant les possibilités techniques du numérique avec les règles du merchandising  pour des linéaires rentables. 
Ceci permettrait au consommateur français de faire plus facilement la transition vers le commerce digital car contrairement à la France, l' Angleterre, L' Asie sont acquis au ecommerce. Faisons alors plancher ingénieurs, photographes, UI designers, designers graphiques 3D et qu' ils créent les expériences d' achats de demain pour qu' ainsi le consommateur puisse retrouver ses gestes et ses habitudes. Ces murs virtuels devraient permettre de :

- Saisir, manipuler le produit sous tous les angles ( ex Nike et Addidas)
- Stocker dans le QR code des suggestions de plats

et appliquons les règles habituels du merchandising aux rayons virtuels pour implanter les produits

- Hauteur maximum du rayon
- Mise en place des produits sur les linéaires
- Assortiment
- Signalétique
- Eclairage

Bien évidement les rayons virtuels qui proposeront ces expériences d' achats enrichies devront  être adaptés et pas aussi poussées que Nike et Adiddas. Ces rayons devront être adaptés au lieu. Il est clair qu' en gare, en métro ou sous un abribus on a peu de temps.

 

Pour lire l' article

http://www.e-marketing.fr/Thematique/retail-1001/Breves/Carrefour-Italie-faire-ses-courses-dans-metro-cliccaeritira-255915.htm

Aller plus loin : murs interactifs

http://www.richcommerce.fr/2012/10/16/tesco-experimente-lhypermarche-du-futur-avec-une-interface-en-3d/

Aller plus loin : le développement du digital dans le commerce

http://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/distribution-retail-croissance-e-commerce-click-collect-drive-201502.html
http://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/distribution-retail-digitalisation-point-de-vente-gerer-ambivalence-client-201412.html

https://www.youtube.com/watch?v=QBeEAjr7Z6o

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.zzsmileyfamily.net/virtualw@ibblog/dotclear/index.php?trackback/90

Haut de page